LE COLLAGE

 

Une incroyable quantité de matériaux peuvent être utilisé, il n’y a pas que le papier. Le collage permet toutes les excentricités les plus folles : bois, tissu, moquette, métal, plastique, broderie, cuir, pierre, mosaïque… On peut créer alors toutes sortes de motif et surtout on peut laisser libre court à son imagination : motifs à plat, motifs lisses, motifs en relief, motifs à plusieurs dimensions.

Tout peut être collé, faut-il avoir la bonne colle. La première chose dont il faut s’assurer est qu’elle soit transparente en séchant. Les traces de colle : quel dommage !

 

 

La colle.

 

J’utilise deux types de colle :

-         le vernis colle : pour tous les papiers.

-         Une colle multi usage (de type Patex) : elle convient bien aux supports plus lourds. Il vaut en mettre sur le support et sur l’ "objet" à coller. Bien lire la notice pour une bonne utilisation car généralement il faut poser la colle sur les deux parties devant être collées (le support et l’objet) et attendre quelques minutes avant de procéder au collage proprement dit.

 

Il existe d’autres types de colle comme la colle en aérosol. Je n’en ai jamais utilisé. J’ai toujours été freinée par le prix… et les conditions d’utilisation (port d’un masque fortement conseillé).

Elle est recommandée pour les papiers qui auraient tendance à onduler comme le papier de soie, ou les papiers qui auraient tendance à déteindre.

 

 

Les ciseaux

 

Comme je l’ai déjà dit (voir technique du serviettage) c’est l’outil de base. Il faut de bons ciseaux, bien coupant, pointus. J’en ai plusieurs paires de différentes tailles. C’est vraiment l’outil dans lequel il faut investir.

On en trouve de très bons dans les magasins quivendent des tissus.

 

 

Cutter

 

Un cutter classique, de ce que l’on trouve dans les magasins de bricolage. Ne le prenez pas trop fragile, évitez ceux que l’on trouve dans les rayons « scolaires ».

Il existe des cutters circulaires. Ils ressemblent à un compas avec une lame à la place du crayon. Il est parait-il très utile quand on fait des formes rondes… sûrement, probablement, je n’en ai pas et je m’en passe.

 

 

Tapis de coupe

 

Plutôt que de massacrer sa table de salon ou son bureau (même si elle vous sort par les yeux et que vous rêvez de pouvoir avoir enfin un excuse pour la customiser), optez pour un tapis de coupe.

Il en existe sur le marché en plastique.

Une planche à découper peut faire l’affaire, un vieux magazine épais (pensez à récurer avant les pages qui pourraient servir à un collage). Personnellement, j’utilise une plaque en verre, utilisation insolite d’un verre d’un ancien pèle mêle. Il est d’une bonne dimension. Les inconvénients sont sa fragilité et son déplacement.

 

 

La peinture acrylique

 

Pour peindre les fonds du collage.

Je ferais une page spécial sur la peinture…

 

 

Les pinceaux :

 

Un pinceau pour le vernis colle : un pinceau plat (en poils de porc) bon marché.


Un pinceau pour la peinture : un pinceau plat aussi. Si votre surface à couvrir est importante, regardez dans les magasins de bricolage, ceux destinés aux travaux de peinture de la maison.


Une éponge : c’est un outil qui permet de faire des fantaisies très facilement. Vous pouvez même découper un morceau d’une éponge de cuisine (sans grattoir bien sûr), utiliser aussi les éponges que l’on trouve avec les ardoises des écoliers…

 

Avant la première utilisation des pinceaux, passez les sous l’eau et tirer sur les poils afin que ceux qui doivent se détacher le fassent tout de suite. Rien de plus désagréable que d’enlever des poils de pinceau sur un tableau.

Pensez à nettoyer immédiatement vos pinceaux après chaque utilisation : passez les sous l’eau, savonnez les avec un savon doux, rincez les abondamment, reformez leur pointe doucement, essuyez les délicatement (votre serviette ne doit pas avoir de traces, sinon recommencer l’opération) et mettez les à sécher la tête en haut dans un bocal.

 

 

Le vernis

 

Personnellement, j’utilise beaucoup sur les collages le vernis colle. Je repasse alors tout le tableau une fois terminé avec le vernis colle. Il permet de protéger et imperméabilise le tableau. Il existe du vernis colle mat et du vernis colle brillant. A vous de savoir quel rendu final vous voulez donner à votre tableau.


Il existe aussi des vernis à l’eau. Son application est plus difficile puisqu’il ne faut pas trop donner de coups de pinceaux sur un vernis brillant ; une fois qu’il a commencé à sécher il ne faut surtout plus chercher à l’étaler : risque de tâche blanche. Il faut donc l’appliquer rapidement. Il faut deux couches (pensez à bien laisser sécher entre les deux couches).

Le vernis à l'eau xiste aussi en version brillante ou mate.

Le vernis permet de nettoyer aussi ses tableaux : c’est fou ce que ça prend la poussière.

Il permet aussi de rendre les couleurs plus intenses.